circle decoration
Inspiration et aspirations féminines

les confettis

Pied-à-terre par toute saison

Visite Privée | , 2/01/19 | share facebook Pinterest logo Share on Google+ share mail

S’il on ne se sent jamais mieux qu’à la maison peut-être qu’une résidence secondaire parisienne repensée par l’Atelier Daaa est sensible de faire exception à la règle. Visite d'un pied-à-terre à l’héritage haussmannien pourtant bien ancré dans le présent.

Pied-à-terre par toute saison

Un nouveau pouvoir d’attraction

Julien Ensarguet, co-gérant de l’Atelier Daaa et architecte d’intérieur le synthétise sans peine : « Les problématiques de cette rénovation appelée Saint-Ferdinand résidaient dans le fait de faire de cette appartement haussmannien situé au premier étage – souffrant donc d’un manque de lumière naturelle – un appartement secondaire frais et lumineux pour des propriétaires vivant outre-Atlantique. » Ayant traversé les quinze dernières années sans les moindres travaux, ce pied-à-terre demandait en plus d’une revisite d’aménagement, une remise au goût du jour.

Pied-à-terre

Pied-à-terre

Afin de réveiller l’espace en le stimulant de nouvelles vibrations, matériaux et couleurs furent choisis en fonction de leur capacité à capter la lumière. Murs couverts d’un blanc iceberg, assises d’un orange 70’s, des miroirs verticaux ainsi qu’un lustre Vertigo ajouré dans la pièce à vivre, rangements laqués dans la cuisine, douche à l’italienne vitrée et carreaux de ciment clairs dans la salle de bain, assises jaune colza et rose pétale dans les chambres, la clarté règne comme la maitresse des lieux. Quelque soit la porte que l’on pousse, les pièces assument leur sérénité et prodiguent à leurs hôtes un séjour reposant et agréable.

Pied-à-terre

Pied-à-terre

Modernité à la parisienne

Les volontés des propriétaires de ce pied-à-terre n’étaient pas strictes, « ils souhaitaient principalement une grande pièce à vivre et une belle cuisine conviviale isolée de l’espace de vie. À cela s’ajoute un espace de travail dont ils ont besoin au cours de leur déplacement mais peut aussi faire office de chambre d’amis. On retrouve une chambre master, une chambre d’enfant et une grande salle de bain. Nous avons ainsi refait l’intégralité de l’appartement, tout en conservant les attributs qu’offrent les appartements haussmanniens comme le parquet, les moulures et les corniches » témoigne Julien Ensarguet.

Pour donner de l’emphase à cet héritage architectural, le mobilier a pris des formes. L’ambiance contemporaine du logis secondaire dépend des lignes courbes et rieuses de la décoration, qui décale le premier degré des agréments de l’haussmannien. Assises, tables, piètements et même la structure de lit en mezzanine se couvrent d’un bois blanc d’inspiration scandinave comme pour ramener un peu d’insouciance et de légèreté à l’ensemble. Au sol, des tapis berbères aux losanges discrets introduisent de la chaleur. Dans la chambre d’enfant, le papier peint Ohmywall mimant une vue panoramique sur les toits de Paris et la tour Eiffel s’amuse des conventions sans insolence, avec élégance.

Pied-à-terre

Pied-à-terre

Le végétal redonne du souffle

Quoi de mieux que le vivant lui-même pour insuffler la vie dans un appartement. Atelier Daaa a donc intégré dans chaque pièce, une touche de verdure, synonyme de renouveau, d’espoir, de nouveau départ. Ramures de palmier en jarre translucide dans la salle à manger, branches de cerisier dans la salle de bain et tulipes blanches dans les espaces de détente. Les fleurs délicates et les feuilles verdoyantes animent les m2 avec poésie.

Pied-à-terre

Pied-à-terre

Pied-à-terre

Atelier Daaa

73, avenue Ledru-Rollin
75012 Paris
09 83 49 14 97
www.atelierdaaa.com

Laissez un mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

up to top