circle decoration
Inspiration et aspirations féminines

les confettis

Octaevo laisse parler les petits papiers

Découvertes | , 22/01/18 | share facebook Pinterest logo Share on Google+ share mail

Pierre, papier ou ciseaux ? Le joli concept Octaevo a choisi la matière qui se griffonne, se découpe et s’envole au grès des envies.

Octaevo laisse parler les petits papiers

octaevo orange

C’est à l’ombre des mosaïques bigarrées de Barcelone que l’éditeur d’objets en papier Octaevo voit le jour en 2013. Un jour empreint d’une luminosité magique, celle de la méditerranée. Les longues balades en bord de plage, le soleil brulant et le parfum des beaux jours, voilà quelques composantes de l’ADN d’Octaevo.

octaevo verre

En effet, quoi de mieux pour capturer vos souvenirs estivaux qu’un carnet à la couverture orange sanguine ? Vase en papier inspiré de la graphie gréco-romaine, marque-page en forme de homard ou de lunettes de soleil et enveloppe dans un papier aux motifs imitant les vagues, les créations Octaevo chassent les nuages et mettent l’ambiance à tous les coups.

octaevo enveloppe

Octaevo carnet

Le design Octaevo unique entre minimalisme et inspirations exotiques vient tout droit de l’imagination de Marcel Baer, directeur artistique née en Suisse mais Barcelonais d’adoption. Pour lui, Octaevo n’est autre qu’une ode à ses souvenirs de vacances en famille. Il se souvient – grâce à des clichés en noir et blanc – de son père qui travaillait en mer et qui lui transmis l’amour des étendues turquoise mais aussi des films Super 8 réalisés par sa grand-mère au cours de sa jeunesse.

octaevo poche

Rome, Athènes, Tel-Aviv, ces vidéos de voyage à la nostalgie magique influencent Marcel. Il retrouve cette fascination à chaque première page blanche d’un carnet prêt à accueillir de nouvelles histoires, de nouvelles mémoires. Aujourd’hui l’univers Octaevo évolue et s’empare de la céramique, du tissu et même des accessoires de prêt-à-porter au fil des collaborations. L’avenir s’annonce radieux.

octaevo vase

www.octaevo.com

Un commentaire sur “Octaevo laisse parler les petits papiers

  1. Sand Mayer : 26 janvier 2018 à 15:02

    Quelle jolie découverte ! Merci beaucoup !

Laissez un mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

up to top