circle decoration
Inspiration et aspirations féminines

les confettis

Rénover, le voyage comme impulsion

Visite Privée | , 20/12/17 | share facebook Pinterest logo Share on Google+ share mail

Deux jeunes femmes diplômées respectivement de l’Ecole nationale supérieure d’architecture et de l’ESSEC ont donné naissance à un projet commun. La réalisation est pleine de professionnalisme et laisse transparaître la sensibilité multiculturelle des deux jeunes femmes. Autopsie d’un projet qui mérite toute notre attention !

Rénover, le voyage comme impulsion

voyage mood

Une rencontre réussie

Séduits par leurs influences internationales, le couple de propriétaires de cet appartement du cinquième arrondissement de Paris a souhaité faire appel à ce duo récemment constitué. Les deux jeunes femmes, Sélène Ponchel, diplômée de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Val de Seine et Constance Oulés, diplômée de l’ESSEC ont su séduire les commanditaires qui leur ont donné carte blanche. Le brief du départ était certes simple mais regorgeait de pièges à éviter. Il s’agissait en effet d’apporter un nouveau souffle à la décoration de leur séjour, de commencer un voyage. Nouveau souffle pourrait rimer avec absolue modernité à fortiori lorsqu’on s’adresse à la jeune garde.

voyage vue salon

Néanmoins, les propriétaires et les architectes semblaient alignés sur les mêmes références. Brésil, Argentine, Californie, la coïncidence faisait que le couple et les décoratrices avaient partagé les mêmes expériences à l’étranger. Sélène Ponchel nous confesse ainsi qu’avec les propriétaires ils se sont « tout naturellement retrouvés dans l’idée d’insuffler une touche d’exotisme et de chaleur dans ce projet, comme une évocation de ces divers voyages qu’on avait pu vivre chacun de notre coté ». Le projet regorge en effet de références ethniques mais est également parsemé de touches contemporaines. Le mariage est réussi.

voyage tapis

Un espace aéré aux couleurs du voyage

En termes d’agencement, la problématique était la suivante : le salon était occupé par deux bibliothèques hautes qui « étouffaient » la cheminée ainsi que par un meuble TV qui ne trouvait pas vraiment sa place dans l’espace du salon. L’ensemble manquait de cohérence et de légèreté. Sélène et Constance ont donc dessiné une bibliothèque basse autour de la cheminée pour y accueillir les beaux livres, et des placards bas dans les autres coins de la pièce pour héberger radiateur, livres, TV et autres appareils hi-fi. Pour faire « disparaître » la menuiserie, les meubles ont été réalisés dans un médium simple et peints de la même couleur que les murs. Grâce à ces meubles bas et presque fondus dans le décor, la pièce a ainsi retrouvé un côté aéré.

voyage reflet

Côté couleurs, le mur de la cheminée a été peint d’un bleu profond pour apporter une nouvelle perspective au séjour et lui conférer un vrai caractère. Afin de contrebalancer cette couleur forte, des teintes plus neutres et des matières naturelles ont été choisies pour la décoration du salon : tissu gris pour le canapé, tapis berbère marocain en laine chiné, table basse en chêne clair et fauteuil en osier. Côté salle à manger, le bois clair a été repris avec la longue table de repas pouvant désormais accueillir 8 personnes. Face au mur bleu du salon, celui de la salle à manger a été peint dans une teinte neutre ; ici la couleur est apportée par un grand tapis kilim aux accents Maya. Pour les chaises, les indémodables DSW Chairs des Eames ont été choisies pour leurs formes douces qui répondent aux formes organiques de la table basse.

voyage pièce à vivre

Une luminosité retrouvée

Un soin particulier a été apporté au choix des luminaires, dont les lignes graphiques rappellent celles du tapis berbère et des pieds du mobilier. La légère et aérienne suspension Vertigo de Constance Guisset enveloppe comme un parasol la salle à manger tout en évoquant les tropiques chères aux propriétaires ; la lampe à poser Moire illumine le salon de ses jeux de lumière ; enfin la majestueuse applique à 2 bras fabriquée sur mesure apporte un éclairage à la fois esthétique et fonctionnel. Les deux décoratrices ont parfaitement bien achevé l’agencement en intégrant des plantes tropicales. Ces derniers ajouts donnent la touche finale de cet intérieur aux accents résolument exotiques.

voyage déco

Cette rénovation porte le sceau de la jeunesse et du multiculturel. Les codes se confondent désormais jusque dans le sacro-saint des intérieurs bourgeois haussmannien. Cette réalisation des deux jeunes décoratrices est une réussite absolue et laisse présager d’une très belle carrière.

Contact architecture
contact.sp.architecture@gmail.com

Laissez un mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

up to top
Les Confettis

Besoin d'inspiration ?
Recevez régulièrement
les derniers Confettis.