circle decoration
Le média des femmes hautes en couleur

les confettis

Amélia Matar, fondatrice de Colori

Talents | , 30/11/21 | share facebook Pinterest logo Share on Google+ share mail

Récemment récompensée du Bold Future Award, Amélia Matar est une entrepreneuse qui s'engage pour l'éducation et le numérique. Avec Colori, elle apprend aux enfants à coder sans écran. Rencontre.

Amélia Matar, fondatrice de Colori

Amélia, pouvez-vous pour Les Confettis revenir sur votre parcours jusqu’à la genèse de Colori

Je suis née à Bondy, dans le département de la Seine-Saint-Denis. J’ai fait une bonne partie de ma scolarité en REP (réseau d’éducation prioritaire) et par des chemins divers et variés, j’ai réussi à intégrer Grenoble École de Management. C’était une super structure au sein de laquelle j’ai adoré apprendre et évoluer. Les valeurs y étaient fortes d’ailleurs nous avons été tous très sensibilisés à l’inclusion et à l’écologie, ce qui n’est pas anodin pour une école de commerce. Je ne tarirai jamais d’éloges pour la qualité pédagogique de cette école. Là-bas, j’ai réalisé un projet humanitaire qui a été constitutif de ma considération pour l’enfant. Toute une année, j’ai mis en place des actions pour accompagner une fondation qui vient en aide aux enfants des rues de Mexico et je me suis rendue sur place pour travailler avec elle. C’était réellement fondateur.

 

Après l’école, j’ai travaillé dans différents contextes. J’ai toujours été très attirée par le digital. Dans mon enfance, j’adorais bricoler des ordinateurs avec mon père et je pense que mon appétence pour l’environnement digital vient en partie de là. J’ai évolué sur des postes liés au marketing digital et cela m’a toujours plu parce que ça demande de l’adaptation, de la débrouillardise, de l’analyse. Il faut quand même être un peu geek, ce qui me correspond (rires) ! Ma dernière expérience – chez Numa Paris – a constitué un véritable tremplin. On accompagnait beaucoup de projets entrepreneuriaux et je me régalais à faire ça. De plus, cela correspondait aux premières années de mon fils, au moment où j’ai pris clairement conscience de l’importance des enjeux de l’éducation. Toutes ces facettes de ma vie ont convergé à cet instant et c’est ce qui a composé le terreau de Colori à mon sens.

atelier-colori-amelia-matar-interview-les-confettis

Comment définissez-vous la méthode Colori ? 

C’est une méthode d’initiation à l’informatique et au numérique sans aucun écran pour les enfants de 3 à 8 ans qui repose sur un conte. Les protagonistes de ces contes sont un petit garçon métisse et une fille, soit deux personnages qui incarnent le manque de diversité qu’on observe dans les métiers du numérique aujourd’hui. Ces deux enfants vont vivre des aventures de chapitre en chapitre qui mettent en lumière les grands concepts informatiques. Le premier chapitre est ainsi consacré à l’algorithme, le deuxième chapitre porte sur le système binaire, etc. Nous avons actuellement développé cinq chapitres mais nous souhaitons évidemment en faire davantage. Associés à ces chapitres, les enfants sont encouragés à réaliser des activités (collage, jeux, coloriage) pour assimiler les connaissances appréhendées. Par exemple, en ce qui concerne le premier chapitre, les enfants sont invités à découper et à coller des séquences de leurs algorithmes de leur quotidien. Ils doivent alors remettre dans l’ordre les séquences de l’algorithme du brossage de dents, du débarrassage de table, etc.  Nous avons une cinquantaine d’activités de ce genre qui sont proposées aux écoles publiques et privées mais également aux organismes de loisirs. C’est ce qui nous permet de travailler avec les collectivités locales et donc de toucher une grande diversité d’enfants, tous milieux sociaux et zones géographiques confondues. C’est au cœur de notre approche.

jeu-colori-interview-amelia-matar-les-confettis

Vos interventions dans les établissements sont-elles fondées sur une dynamique ponctuelle ou intègrent-elles à un parcours de suivi ? 

Nous avons deux modalités d’intervention. La première est animée par un groupe de vingts intervenants parcourant les établissements et dispensant des séances aux enfants dans le cadre d’ateliers. À savoir que nous préconisons au moins cinq séances suivies pour le même groupe, nous pouvons d’ailleurs en faire jusqu’à trente-deux pour le même groupe. La deuxième modalité d’intervention – qui est celle que l’on pousse au maximum parce qu’elle a le plus d’impact – réside dans la formation des équipes d’animation de la ville ainsi que la vente de matériel, ce qui leur permet de déployer les ateliers partout. Une séance de formation regroupant quinze animateurs sera mathématiquement plus impactante qu’une intervention suivie à destination de 25 enfants.

amelia-matar-atelier-colori-enfants-informatique-les-confettis

atelier-colori-algorythme-amelia-matar-interview-les-confettis

Pourquoi la méthode Colori trouve-t-elle un ancrage dans la pédagogie Montessori ? 

L’approche Montessori répond aux besoins des enfants de 3 à 8 ans. Elle permet de canaliser l’énergie et les émotions des enfants, ce qui mobilise leur concentration vers l’apprentissage. Automatiquement, leurs apprentissages sont mieux assimilés et ils en profitent pleinement. Afin que la méthode Colori soit adaptée aux petits, je me suis donc formée à l’Institut Supérieur Maria Montessori. Par ailleurs, notre responsable pédagogique est éducatrice Montessori : ce qui est un cran supérieur à moi (rires) !

 

Ainsi, nous souhaitions retrouver entre autres, le principe de libre choix sur lequel s’articule l’approche Montessori. En effet, nous savons maintenant que la motivation endogène – celle que l’on ressent quand on est passionné, qui nous procure plaisir et satisfaction – est stimulée par le libre choix. Durant les ateliers nous laissons donc aux enfants le choix des activités qu’ils veulent faire. Aussi, nous valorisons au maximum le principe d’auto-correction. C’est pourquoi nos activités permettent aux enfants de trouver seuls les solutions sans que cela passe par une diabolisation de l’erreur. Cela favorise la confiance en soi et l’autonomie.

activite-colorio-enfants-codage-interview-amelia-matar-les-confettis

activite-colori-amelia-matar-les-confettis

Vous avez récemment reçu le Bold Future Award, un prix décerné par la maison de champagne Veuve Clicquot pour récompenser les entrepreneures les plus prometteuses. Que ressentez-vous par rapport à cette valorisation ? 

C’est fou (rires) ! C’est l’aboutissement d’un chemin dont le départ se trouve à Bondy ! Je me sens fière de mon parcours même si j’ai une conscience accrue de ce facteur chance qui a joué. Il m’a permis de rencontrer les bonnes personnes aux bons moments et de déclencher une dynamique collective qui aujourd’hui nous porte au-delà de ma réalisation personnelle. Par ailleurs, ce prix met en lumière des problématiques décisives comme le numérique, l’éducation. C’est une satisfaction pour moi, que ces enjeux soient conscientisés par tous. Cela veut dire que les choses vont commencer à vraiment bouger.

coloriage-colori-logique-informatique-interview-amelia-matar-les-confettis

www.colori.education

Laissez un mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

up to top