circle decoration
Inspiration et aspirations féminines

les confettis

Rencontre avec Angèle Ferreux-Maeght

Talents | , 1/02/16 | share facebook Pinterest logo Share on Google+ share mail

Découvrez la jeune femme qui se cache derrière La Guinguette d'Angèle

Rencontre avec Angèle Ferreux-Maeght

Vendredi dernier, nous vous faisions (re)découvrir le service de traiteur et mini-cantine La Guinguette d’Angèle. Aujourd’hui, nous revenons pour vous présenter Angèle Ferreux-Maeght. A seulement 27 ans, c’est elle qui tient les rênes de cette entreprise florissante. Nous avons voulu dévoiler différentes facettes de la personnalité d’Angèle grâce à une petite interview.

Place à un portrait personnel à travers notre questionnaire coloré !

angele ferreux-maeght composition
Si tu devais te présenter brièvement, que dirais-tu ?
Que je suis Angèle Ferreux-Maeght, une fille passionnée de la vie, de la nature et de la bonne nourriture ! Je fais de la cuisine saine, sans gluten et avec des des bons produits bio. Je suis des études de naturopathie. Je gère un petit resto et un service de traiteur appelé La guinguette d’Angèle, j’ai écrit un livre (« Délicieusement Green » – aux éditions Marabout) et j’ai un chat noir.

Comment ton projet a-t-il commencé, qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer ?
Assez naturellement en fait… Je suis sensible depuis toujours à la beauté et l’importance de la nature, de l’harmonie entre l’homme et son écosystème. Il y a toujours eu des bons plats et des animaux à la maison, c’est alors tout naturellement qu’en devenant chef de cuisine je n’ai pas souhaité soutenir une industrie agroalimentaire polluante qui entrave le respect des êtres vivants.

délicieusement green livre cuisine angèle ferreux-maeght
Au quotidien, qu’est-ce qui te fait voir la vie en rose ?
Les petits détails de la vie : l’odeur d’un fruit du jardin, les éclats de rire en cuisine, regarder la pleine lune, recevoir un gentil mot, rendre les gens heureux, éprouver ma gratitude, réussir à pardonner, profiter de l’instant présent… En fait je crois que j’ai des lentilles pour voir la vie en rose car je trouve que tout ce qui m’arrive est positif ou bien m’apprend une leçon 😉

Dans quelles situations ris-tu jaune ?
Jamais ! Je ris sincèrement ou pas du tout…  Rire jaune, je ne sais pas faire ! Si ce n’est pas drôle je ne ris pas. J’ai d’ailleurs toujours trouvé ça assez bizarroïde de rire sans conviction.

Où pars-tu pour te mettre au vert ?
En Bretagne, à Benodet pour respirer bleu, en haute Savoie à Morzine sentir le frais blanc, au brésil pour danser multicolore, St Paul de Vence pour la palette des peintres et dans notre ferme à Grasse pour être seule into the green…

angèle ferreux maegth atelier cuisine
Avec quel cocktail te laisserais-tu griser ? De préférence dans quel bar ?
Je ne bois pas d’alcool, je n’ai jamais réussi à m’habituer au goût. Mais en termes de boissons, j’aime bien les jus de carottes du Fumoir, les « green juices » (jus verts) aux superaliments de ma Guinguette, ou les virgin mojitos du Havana club. Chez moi, pour faire comme si je buvais aussi des bulles, je verse du kombucha dans des coupes à champagne 😉

Quel compliment te fait rougir ?
DE-LI-CIEUX !

angele ferreux-maeght la guinguette d'angele
Un remède miracle contre les idées noires ?
La pensée positive !!! C’est incroyable de pouvoir se conditionner à être heureuse ! Essayez ! Il m’arrive aussi de « monter sur mon phare breton » : je m’imagine regarder mes petits problèmes de trèèèèès haut, tellement qu’ils deviennent minuscules et insignifiants. Plus concrètement, prendre une grande respiration, être en contact avec des enfants, des grands arbres, des animaux, il n’y a rien de mieux.

Es-tu un vrai cordon bleu ? Quel plat préfères-tu et quel est celui que tu cuisines le mieux ? En plan B, on va dans quel restaurant ?
Je ne suis pas super technique, mais j’essaie quand même me débrouiller pour la popote. Il faut dire que c’est mon métier.. J’aime tout ce qui est sans prétentions, fait avec de bons produits. Je cuisine bien les soupes, les salades et les desserts sans gluten ! 😉 Côté sorties, je suis toujours fourrée rue Sainte Anne dans les vrais bons japonais. J’aime aussi beaucoup Solsemilla, 42 degrés, ou Detox delight, et le midi … LA GUINGUETTE D’ANGELE au 24 rue Coquillière, bien sûr.

la guinguette d'angele cuisine healthyQu’est-ce qui te rend verte de rage ?
J’essaie de ne jamais être verte de rage, ça me va mal au teint !

Quel achat obsessionnel serait susceptible de te mettre dans le rouge ?
Mes dépenses se limitent à deux choses : la nourriture et les voyages.

Et si tu devais ne garder qu’une couleur, ce serait… ?
Le GREEN of course !

Et vous, la healthy food c’est votre dada ou pas du tout ?

Laissez un mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

up to top