circle decoration
Le média des femmes hautes en couleur

les confettis

Anne Williamson, fondatrice de Nos Chers Enfants

Talents | , 3/05/21 | share facebook Pinterest logo Share on Google+ share mail

Anne Williamson est la créatrice de Nos Chers Enfants, un coffret cadeau composé d’un conte audio pour enfant enregistré par les proches de ce dernier. Elle nous explique son cheminement.

Anne Williamson, fondatrice de Nos Chers Enfants

Quelle belle idée qu’une histoire du soir racontée par mamie, papie, tonton ou marraine ! Est-ce votre propre expérience de maman qui a fait germer le concept de Nos Chers Enfants dans votre esprit ?
Oui totalement, l’idée m’est venue grâce à mon fils ainé. Il y a quelques années, quand il avait 6 ans, il a été cloué au lit par une bonne grippe et s’ennuyait beaucoup lui qui redouble d’énergie d’habitude. Pour l’occuper, mon frère avait enregistré sur son téléphone l’histoire du Petit Prince en me disant de le faire écouter à Gaspard pour que ça l’occupe. Et en effet mon fils a adoré écouter en boucle cette histoire et il me disait que c’était magique d’avoir une histoire racontée par son oncle. Cette idée d’une histoire audio racontée par un proche m’a tout de suite accrochée et plus j’y pensais, plus je me disais qu’l y avait quelque chose à imaginer autour de cette idée.

 

Et avec mes enfants, j’ai aussi découvert le plaisir de la littérature enfantine et de leur faire découvrir des histoires. C’est un univers tellement riche, j’adore découvrir des livres avec eux.

Nos-Chers-Enfants-coffret-audio-les-confettis

Que représente pour vous l’histoire du soir ? Qu’est-ce que ce moment privilégié évoque à vos yeux ?
Le moment de l’histoire du soir est vraiment l’un des moments de partage avec les enfants que je préfère et dont je ne me lasse pas. On découvre ensemble des histoires ou la plupart du temps on les relit d’ailleurs, j’aime lire à voix haute en essayant de les captiver, on parle des personnages, des messages de l’histoire. Quand on referme le livre, c’est le moment de dormir, un rituel qui les rassure je pense et dont j’aimerais qu’ils se rappellent plus tard.

 

L’histoire du soir est pour moi un des grands rituels de l’enfance et avec Nos Chers Enfants, j’ai souhaité capter ce moment magique pour le garder précieusement.

 

Avant de vous lancer dans l’aventure de l’entreprenariat pleinement, avez-vous fait part de votre idée de concepts aux parents parmi vos proches ? Quelle a été leur réaction ?
Oui j’ai rapidement parlé de mon idée autour de moi, c’est très important de sentir les réactions des proches et voir si l’idée semble intéressante à creuser. Je suis incapable de ne pas parler de mes projets, mon mari en sait quelque chose, j’en parle beaucoup avec lui 😉 ça m’aide beaucoup. Comme mon concept était totalement nouveau, tout était à faire donc à chaque étape. Encore aujourd’hui, je teste pour m’aider à construire petit à petit

 

Nos-Chers-Enfants-contes-audio-les-confettis

contes-audio-nos-chers-enfants-les-confettis

Pour que votre idée puisse devenir réalité, il a sûrement fallu réfléchir à un fonctionnement particulier avec les studios d’enregistrement et cela partout en France ? Car les contes sont tous enregistrés par des professionnels.
En effet, pour enregistrer une histoire audio de grande qualité qui puisse traverser les années et être réécoutée avec émotion même quand les enfants seront devenus grands, il était nécessaire de travailler avec de vrais studios professionnels. Cette partie enregistrement est d’ailleurs une expérience à part entière car venir dans un vrai studio reste un moment unique. Au début de l’aventure, le seul studio se trouvait à Paris et c’était pour moi assez facile puisque mon mari a son propre studio pour son activité professionnelle. Je voulais donc tester l’idée avec ce premier studio pendant plusieurs mois, sans trop s’avoir comment cela pouvait se généraliser à d’autres villes. Puis au bout de quelques mois, on a commencé à nous demander de plus en plus souvent pourquoi on ne pouvait enregistrer qu’à Paris alors je me suis mise à chercher des studios partenaires. Aujourd’hui il est possible d’enregistrer dans 12 villes en France et aussi à Bruxelles.

 

Vous proposez aux familles d’être les narratrices de 5 contes du Père Castor, de la collection Archibald chez Albin Michel Jeunesse, de 4 albums L’école des Loisirs ainsi qu’un conte d’Alice Jeunesse. Comment avez-vous choisi les différents titres ?
Au début de l’aventure, le catalogue était limité aux 5 contes du Père Castor. Là encore l’idée était de d’abord tester et voir si cela « prenait ». Il faut savoir que chaque nouveau livre ajouté au catalogue nécessite un contrat avec l’éditeur et c’est un process assez long, il ne faut pas se tromper. D’autant plus que pour chaque histoire nous composons la bande sonore (musique et bruitages) qui permet à l’enfant d’être plongé dans l’histoire. C’est un travail absolument passionnant et l’histoire prend une toute autre dimension quand elle est mise en musique.

 

J’ai choisi les contes du Père Castor car j’aimais l’idée d’un cadeau qui traverse les années et ces histoires sont lues de génération en génération. Elles sont très bien écrites, les illustrations sont pleines de charme et elles ont toutes un joli message. Si on vient enregistrer une histoire en studio, je pense que c’est encore mieux si l’histoire véhicule un message qui nous tient à cœur sur l’amitié, la solidarité ou la famille par exemple.

 

Puis le catalogue s’est enrichi, j’ai procédé par coup de cœur en essayant d’avoir des livres classiques et d’autres plus modernes. Ce sont tous des livres que j’adore personnellement 😉

Coffret-Nos-Chers-Enfants-Les-Confettis

En cette période de distanciation sociale, les contes audio permettent également aux enfants d’entendre la voix de membres de leur famille qu’ils ne peuvent pas voir…
Beaucoup de clients me disent en effet que les enfants sont ravis de pouvoir entendre les voix de leurs grands-parents par exemple qu’ils voient beaucoup moins voire pas du tout en cette période si spéciale. On a des moments très émouvants en studio pendant les séances d’enregistrement car on prend la mesure du souvenir qu’on est en train de créer et qui laissera une trace dans la famille. En effet cette période renforce l’envie de se sentir proche malgré tout et la voix a une puissance émotionnelle immense.

 

www.noschersenfants.fr

Laissez un mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

up to top