circle decoration
Le média des femmes hautes en couleur

les confettis

Le sommeil, voyage intérieur

Démarches | , 23/12/21 | share facebook Pinterest logo Share on Google+ share mail

Au grès de notre existence, notre repos peut connaître des turbulences. Le sommeil devient alors une galère vacillant à la merci des regrets et des craintes du lendemain. Comment, retrouver la sérénité des bras Morphée dans ces moments de tempête ?

Le sommeil, voyage intérieur

Quand compter les moutons ne suffit plus

Depuis quelques années déjà, l’accès à une meilleure qualité de sommeil est un sujet qui monte. Vivienne NGuyen, responsable du département bien-être pour Nature & Découvertes nous le confirme : ‘Nous avons pris conscience que le stress quotidien modifie notre équilibre et bouscule par conséquent nos temps de repos. Certaines évolutions, comme la multiplication des écrans dans les foyers joue également un rôle dans cette déstructuration du sommeil. Ainsi, nous n’accordons pas assez de temps à la récupération mais de surcroît, notre récupération n’est pas optimale. Cela s’est affirmé lors du premier confinement. Cette période éprouvante pour l’esprit et le corps a réellement impacté les préoccupations de nos clients. Nous avons observé une croissance de l’appétence pour les produits facilitant l’endormissement. En effet, dans un contexte de craintes, d’angoisse, de perte de repères et de ruminations, il est logique que le sommeil se fragilise. Or dormir fait partie de notre équation d’être vivant et cela de façon incompressible. Il est donc fondamental de prendre soin de notre sommeil car il s’agit, en réalité, de prendre soin de notre santé. ”

sommeil-les-confettis-magazine

Réflexions sur les écrans

Les écrans constituent un problème essentiellement au moment de l’endormissement. En effet, la lumière bleue des ordinateurs, tablettes ou téléphones peut engendrer une sur-stimulation rendant l’endormissement plus compliqué. Pour endiguer cela, il est désormais possible de régler la plupart de nos appareils technologiques pour qu’ils filtrent un maximum cette lumière bleue. Cependant, il ne faut pas utiliser cette solution comme un prétexte comme le souligne Vivienne NGuyen, car ce qui est mis en lumière par cette problématique n’est autre que notre incapacité à lâcher prise : “Nous avons tous le réflexe de jeter un coup d’œil rapide (ou non) à notre téléphone avant de nous coucher, d’ailleurs quand nous ne le faisons pas, beaucoup d’entre nous craignent de rater quelque chose ! Il est primordial de travailler là dessus aussi. Ce besoin constant de connexion peut vite représenter une charge psychologique rendant le temps de calme impossible. La plupart des informations que nous verrons s’afficher sur notre téléphone avant de nous coucher peuvent attendre le lendemain. Par contre, la phase de détente qui précède l’endormissement est essentielle. C’est facile à dire mais en prendre conscience est un premier pas. Nous devons essayer de rationaliser notre utilisation des écrans. Après tout, qu’est-ce qui est le plus important ?

rituel-sommeil-linge-de-lit-gabrielle-paris-les-confettis

Instaurer un rituel

Développer une routine apaisante afin de préparer le temps est une manière simple et accessible de faciliter l’endormissement. Bien que cela soit difficile car nos rythmes de vie modernes sont saccadés, il est toujours bénéfique de s’imposer une régularité quand on veut prendre soin de son sommeil. Cela peut se traduire par la préparation d’une tisane quelques heures avant de se coucher. Puis, il peut être salvateur de créer une ambiance relaxante dans la chambre à l’aide d’huiles essentielles. Des exercices de cohérence cardiaques peuvent venir compléter ce rituel de bien-être de la même manière que l’écoute d’histoires méditatives ou la réalisation de postures de yoga comme la salutation à la lune. Il existe également une large gamme de compléments alimentaires naturels et biologiques permettant par leurs synergies d’ingrédients, d’accéder plus facilement à l’endormissement. Enfin, la technologie peut également aider. Ainsi, il est également possible d’utiliser un simulateur de crépuscule pour éviter les crispations dûes à l’absence brutale de lumière. Par ailleurs, ce moment privilégié où l’on se retrouve en tête à tête avec soi-même peut être l’occasion de réaliser des auto-massage à l’aide de sérums et elixirs à laisser poser toute la nuit pour un maximum d’efficacité.

sommeil-dossier-les-confettis-magazine

L’importance du sanctuaire

Et si pour une fois, se réfugier dans sa zone de confort était la meilleure chose à faire ? Pour se donner les moyens de lâcher prise, il est nécessaire de s’aménager un environnement confortable synonyme de sécurité et de soulagement. Empreint de délicatesse et de poésie, le linge de lit en lin lavé signé Gabrielle Paris est un véritable appel à se glisser sous les draps. Le style bohème de ces textiles habille votre chambre d’une fantaisie charmante rappelant les cabanes que l’on construisait dans l’enfance. Les taies d’oreiller en soie de la marque Sleeping Club, elles, vous accompagnent sur le chemin des rêves les plus doux grâce à leur certification OEKO-TEX. Enfin, ne minimisez pas l’impact d’une mauvaise literie sur la qualité de votre sommeil. Privilégiez un matelas qui maintient correctement la colonne vertébrale pour éviter les maux de dos ainsi que les garnissages en matières naturelles – plus respirants que ceux synthétiques. Prenez donc bien le temps de prospecter pour trouver votre meilleur matelas.

taie-oreiller-sleeping-club-sommeil-les-confettis-magazine

Ne pas déranger

Et si le problème n’est pas l’endormissement mais les réveils impromptus ? Assurez-vous alors de ne pas dormir dans une pièce trop chaude car le corps a besoin de frais pour récupérer. Aussi, préférez les dîners légers et limitez les produits acidifiants qui pourraient malmener votre digestion. Plus vous serez attentifs à ce qui vous préoccupe dans la journée, plus vous comprendrez ce qui vous réveille la nuit, notamment sur le plan psychique. Il n’y a rien de magique ou de mystérieux : nos inquiétudes du jour sont naturellement répercutées sur nos temps de repos nocturnes. Ce que l’on laisse dans l’ombre s’enracine dans l’obscurité. D’ailleurs, les insomnies et les réveils récurrents peuvent constituer des signaux d’alarme relatant d’un déséquilibre passager ou qui s’installe. Réaliser une introspection, faire un bilan de santé, discuter avec son médecin, entamer une pratique méditative – pourquoi pas se renseigner sur l’hypnothérapie – sont autant d’automatismes à avoir pour essayer de trouver ce qui dérange l’esprit et commencer un cheminement vers plus de paix.

 

Retrouvez l’intégralité de l’entretien de ce dossier
dans le Volume 11 de la revue disponible sur notre boutique.

Laissez un mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

up to top