circle decoration
Le média des femmes hautes en couleur

les confettis

Il faut toujours se dire au revoir

Démarches | , 28/04/21 | share facebook Pinterest logo Share on Google+ share mail

L’auteure Emmanuelle Schaedele-Giroire nous livre un récit fort et intime dans son premier roman « Il faut toujours se dire au revoir ». L’histoire vraie d’un amour brisé et d’une vie qui se recompose.

Il faut toujours se dire au revoir

Se raconter pour les autres

« Je ne pensais pas que quelqu’un puisse m’aimer autant, moi l’arbre planté au milieu des vignes. Pourtant, une fillette me contemplait chaque été.

Par un beau matin ensoleillé, devenue une jolie jeune femme, elle est apparue avec son fiancé. Elle lui parlait de moi avec une tendresse infinie. Je les ai aperçus souvent, faisant mille projets.

Puis un jour, elle est revenue seule, dévastée, ne m’accordant plus franchement d’intérêt. Elle ne cessait de pleurer.

Les promeneurs évoquaient son drame avec une telle tristesse, que je ne voulais pas y croire… »

 

Quelques mots pour nous plonger dans l’histoire d’Emmanuelle Schaedele-Giroire qui connut un drame dans sa jeunesse. Comment faire pour se reconstruire quand la personne avec laquelle on s’apprête à dire « oui » s’éteint brusquement ? Avec pudeur, l’auteure retrace son parcours de vie, sans filtre, n’omettant aucune bataille : ni celles administratives ni celles émotionnelles. À travers ce livre, la quarantenaire espère humblement aider les personnes endeuillées en partageant son expérience et sa reconstruction. L’ouvrage est une ode à la vie qui nous maltraite, nous fatigue, nous remet à flot et nous inonde d’une nouvelle joie. Attachée à son environnement, Emmanuelle Schaedele-Giroire narre son histoire enracinée dans le Lot entre Cahors et Lamagdelaine. L’arbre en photo au dos de son livre est celui qu’elle observe depuis sa maison où elle habite avec son mari et ses enfants. Un quotidien épanoui où la paix s’est installée car la vie est toujours la plus forte.

livre-emmanuelle-schaedele-giroire-les-confettis

Il faut toujours se dire au revoir

11,90 euros

 

Laissez un mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

up to top