circle decoration
Inspiration et aspirations féminines

les confettis

Anne-Claire Ruel et Maison Margaret

Talents | , 13/01/20 | share facebook Pinterest logo Share on Google+ share mail

Décoratrice d’intérieur et blogueuse, Anne-Claire Ruel est, avec son frère, à la tête de Maison Margaret. Ils proposent du lin lavé, des gazes de coton brodées au fil d’or, des matières naturelles « made in Europe ».

Anne-Claire Ruel  et Maison Margaret

Vous êtes décoratrice d’intérieur, blogueuse et vous avez fondé en 2017 votre marque de linge de maison Maison Margaret. Quel cheminement vous a mené à créer votre propre marque ?
Mon métier de décoratrice est avant tout une passion, je décore depuis toute petite, cela a commencé par ma chambre, puis la maison de vacances et ainsi de suite. L’envie d’avoir ma marque a toujours été plus ou moins présente selon les étapes de ma vie professionnelle. Quand on est dans ce business je pense que quelque chose nous pousse naturellement à y réfléchir. C’est un rêve qu’on réalise ou pas. Mes trois années à me consacrer à mes enfants m’ont aussi laissé du temps pour rêver et pour me dire que la création faisait pleinement partie de ma vie. J’ai donc eu une intuition selon laquelle le linge de bain méritait qu’on s’intéresse à lui, qu’on le valorise. Tout est parti de ce constat.

 

Vous avez pleinement fait mûrir votre projet en passant par une longue étude de marché, par de la prospection et du sourcing minutieux. De quelle manière votre blog et votre notoriété vous ont aidée à saisir les attentes des consommatrices ?
Nous avons travaillé deux ans sur ce qui était à l’époque un projet, en réalisant une étude de marché poussée, des questionnaires à notre cible de clientes et tout cela grâce à ma communauté personnelle sur Instagram et sur le blog. Cela nous a beaucoup aidés ! Nous avons sollicité ma communauté depuis le début. Leur appétence pour mon univers validait notre démarche et cela assurait également de premiers potentiels achats. Il y a eu plus de mille réponses à notre questionnaire sur le linge de bain ! L’engagement de cette communauté de femmes est une immense chance. Ainsi nous avons pu analyser et répondre aux questions que nous nous posions avant de nous lancer.

Maison-Margaret-entreprise-Les-Confettis

Maison-Margaret-Décoration-Les-Confettis

Linge-Table-Maison-Margaret-Les-Confettis

Vous associer à votre frère pour la création de Maison Margaret, était-ce une évidence ?
Oui ! Ce n’était pas la première fois que nous parlions d’association. Nous nous sommes toujours très bien entendus. Nous avons seize mois d’écart et nous partageons beaucoup de choses depuis tout petit. Nous avons des caractères et des profils professionnels très différents et complémentaires, ce qui nous a fait dire que cela pourrait fonctionner. Le plus important étant que nous nous retrouvons sur des valeurs primordiales. Nous avions les bons ingrédients pour créer ensemble et en toute confiance. Cette synergie a signé notre association pour Maison Margaret.

 

Vous avez choisi de développer Maison Margaret par le biais de la vente à domicile. Pourquoi cette méthode vous paraissait-elle la plus adaptée à votre univers et vos produits ?
Nous avons pris ce virage au bout d’un an de recherches sur le projet. Nous avions envie d’être en direct avec nos clientes pour leur apporter le meilleur. Je parlais de valeurs et la première est l’humain. L’humain au cœur de tout ! Notre histoire de famille entre frère et sœur et l’envie de partager notre aventure avec le plus grand nombre sont empreintes de cette notion d’humanité. On la retrouve également au sein de Maison Margaret, quand on a pu agrandir l’équipe en interne, puis avec nos Margaret. Des femmes qui me ressemblent, des femmes entrepreneuses, libres, passionnées et souvent mamans. Finalement quoi de mieux que la vente à domicile pour mettre en scène les produits lifestyle et déco que l’on présente ? Pouvoir proposer une expérience d’achat différente, avec du conseil, un lieu dans lequel recréer le cocon Maison Margaret et chouchouter nos clientes, c’est un privilège.

Il est primordial de donner du sens à ce que l’on vit et à notre manière de consommer, et ça passe par ce moment convivial hors du temps et entre amies. Et puis, la vente à domicile nous démarque du fonctionnement de nos concurrents. C’est un challenge excitant !

Les-Confettis-Maison-Margaret

Textile-enfant-Maison-Margaret-Les-Confettis

Maison-Margaret-Textile-Bébé-Les-Confettis

En complément d’activité ou à temps plein, être conseillère à domicile permet de choisir sa façon de travailler. Vous répondez donc au besoin de femmes de concilier vie professionnelle et vie familiale, comme elles le souhaitent…

Exactement ! Ces femmes recherchent toutes la même chose : l’équilibre vie pro / vie perso ! Celui après lequel nous courrons toutes, avec plus ou moins de facilité. Nous offrons donc aux femmes l’opportunité d’évoluer dans un univers qui les passionne, tout en étant libres, mais accompagnées, et en gérant leur emploi du temps comme elles le souhaitent. La flexibilité, c’est ce que nous leur proposons. Certaines d’entre-elles nous rejoignent pour un complément d’activité, d’autres pour en faire un véritable business. Et c’est cette diversité qui est riche. Selon le moment de votre vie, vous pouvez adapter votre activité en gérant votre investissement temps comme vous le souhaitez.

 

Vous êtes associée à votre frère et vous avez lancé votre marque en étant enceinte. Vous travaillez à domicile et vos enfants sont parfois à côté. Quelle place occupe votre famille dans votre quotidien ?

Vous êtes bien renseignée (rires). Je reconnais que, selon les périodes, je me sens un peu frustrée sur ce plan-là. J’aimerais pouvoir consacrer plus de temps à mes enfants. J’ai aussi un mari qui travaille à l’export donc qui est assez souvent en vadrouille… Je m’occupe donc d’eux matin et soir, je les vois le mercredi, tout en travaillant pour le moment, et les week-ends. J’ai souvent des réflexions de leur part sur le fait que je travaille « encore » ou « toujours », parce que même le week-end, on shoote, on communique sur les réseaux. Mon objectif pour cette année est de passer plus de temps avec eux. Lancer son entreprise demande beaucoup d’investissement en temps et en énergie, mais ma vie de maman est encore ma priorité numéro un.

 

Aujourd’hui, Maison Margaret a également son e-shop. Quelles sont les prochaines étapes de votre développement ?

D’avoir un e-shop encore plus performant et visible ! Nous avons aussi des projets de collaborations à venir ! Par ailleurs nous avons prévu de recruter 200 Margaret en 2019 pour servir nos clientes toujours mieux et au plus proche de chez elles.

Maison-Margaret-Equipe-Les-Confettis

 

Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Anne-Claire Ruel réalisé par Perrine Bonafos
dans le Volume 6 des Confettis, disponible sur notre boutique.

 

Maison Margaret

Laissez un mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

up to top